20/02/2007

L'homme sans foi,

 

images

 

Tu t’énorgeuilles  de ton sarcasme, tes mots sont sans valeur,

Tu écorches la vie d’autrui, tu fais entorse à l’honneur,

Diabolique et absolu tu détruis ce que tu veux, tu te crois infaÏble,

La honte t’habite mais tu ne l’aperçois même pas,

Tu es imbu de toi.

 

L’argent est ton roi, dont tu t’es fais vil serviteur,

Ce que tu ne peux acheter tu le prends disant que c’est ton droit,

Tu ne possède plus d’âme, tu es sans foi ni loi,

Tu avilis tu rejettes tous ceux qui ne pensent pas comme toi,

 

Ton âme est plus noire que la mine de charbon,

Ou tu envoies les enfants de huit ans tout au fond,

Afin qu’ils récoltent ce qui gonflera ta seule bourse encore une fois,

Tu détruis sur ton passage, telle une machine tu déboises.

 

Tu éventres la terre cherchant diamants, or, et pétrole,

Tu t’engraisses entouré de gorilles chargés de ta protection,

Tu te maudis au jour le jour, mais tu n’y prends pas attention,

Tu n’es rien mais tu crois être le maître suprême.

 

Mais tu as oublié qu’a ta dernière heure,

Tu redeviendras Monsieur tout le monde, là-haut ne s’achète pas,

Et tu ne pourras d’ici bas rien emmener avec toi,

Quoi que tu possèdes tes richesses ne te suivront pas.

Marie Christal

©®

 

23:30 Écrit par Marie-Christal dans la plume du maître "sagesse" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sagesse, richesses |  Facebook |