20/01/2008

Le monde féérique,

licornes

 

 

Ecoute moi ma belle, fais ce chemin avec moi,

Je te chanterais des ritournelles avec foi,

Ecoute moi ma belle dans notre monde magique,

Ou il n’y à que amour qui règne je t’aime.

 

Mon bel amour si tendre, je n’appartiens qu’a toi,

Mon cœur en ta présence se fond de joie,

Robuste et tellement fort, cœur fragile à la foi,

Ta belle te dis je t’aime, galopons dans les bois.

 

Ecoutes moi ma belle mon cœur est tout à toi,

Nos cœurs s’unissent à vie je me donne à toi,

Ma belle ma toute belle je crée pour toi,

La forêt magique qui à jamais t’abritera.

 

Mon tendre bien aimé, parmis les elfes et les fées,

Tout ce monde magique que pour moi tu as créé,

Je suis la plus heureuse des licornes couronnées,

Mon tendre bien-aimé, puisque tu m’aime à jamais.

 

Marie Christal

©®

Peinture de Marie Christal

Acryliqyque sur toile

01:17 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : plume blanche, amour, feerie, art, peinture |  Facebook |

10/01/2008

Eh l'artiste,

 

Image 71

 

Eh l’artiste,

Eh l’artiste fais la plus belle toile de ta vie,

Peints notre bonheur à l’infini, chargé de couleurs,

Couleurs du ciel et de l’arc-en-ciel, couleur de joie,

Printemps tout le temps jusqu’au quatres saisons fleuries,

 

Eh l’artiste fait une cascade de bonheur, peints encore plus loin,

Des montagnes grandes comme nos deux cœurs,

Qui se disent je t’aime jusqu’à la cime des merveilles,

Si tu le peux, si tu le veux, peints donc cela pour moi.

 

Eh l’artiste fais le chefs-d’œuvre de ta vie, la toile s’étend à l’infini,

Elle va jusqu’au bout de notre vie, mais se déchire si vite,

Oh l’artiste crée moi un havre de paix, fais moi un monde parfait,

Ou l’amour l’emporterais, dans les couleurs les plus vives.

 

Eh l’artiste ne la laisse pas s’arracher, fais un effort stp,

C’est dans ton cœur, que tu as les plus belles couleurs,

Tes pinceaux formeront ce monde, ou l’amour sera roi,

Oh l’artiste refais pour moi la rose des vents souffle brise légère.

 

Eh l’artiste peints pour moi de doux instants, ou nous serons tout deux,

A déposer les couleurs étoilées, scintillantes de pureté, comme mon amour,

Mon amour le plus vrai que je te donne, faisons en sorte que rien n’abandonne,

Laisse se faire la brise légère, sur la toile satinée de tout ce qui est commencé.

 

Eh l’artiste ne m’abandonne pas trop souvent, ce sont mes larmes de sang,

Cœur brisé sur toile déchirée, non sois auprès de moi pour toujours,

Chaque aube nous fera peindre un peu plus d’amour, parfum de roses,

Les grands arbres pour abriter, notre plus tendre intimité… eh l’artiste…

Marie christal

©®

 

la toile mesure 80 cm sur 60,

j'ai dus la prendre en photo avac la webcam.

Ce qui nous prouve la mauvaise qualité de la cam!

Il s'agit d'une peinture à l'huile, l'arc-en-ciel sera peint dés que le reste sera sec, crainte que les couleurs se mélangent!

Artiste peintre,

mon tendre ami Eric Vogel

j'y ai placé une touche personnelle mais insuffisante à mes yeux pour que je signe avec lui.

Amicalement

Marie Christal

23:01 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : plume blanche, peinture, oeuvre, amour, les mots-bleus, artistes, toile, eric |  Facebook |

01/06/2007

Le parcours de l'artiste,

indifférence2

 

Charme ressourçant d’une ballade dans les rues de la ville,

Badauds passant sans se voir, sans un regard visage voilés de noir,

Cherchant encore Leur coin de ciel rose venant de nulle part…

Voyageurs des temps perdus sollicitant un éblouissement.

 

Note de musique voltigeante venant lancinante mourir doucement,

Sur la toile blanche emportant sa clé parée de couleurs volées au passage,

Sur quelques fleurs laissant chatoyer leurs exquises beautés absolues,

 

Qui du bout des doigts pastélisés vient déposer en quelques traits,

A cœur perdu étalant doucement à la souplesse du fin poignet,

Mélange de réalité et d’abstrait.

 

Mots écrits poésie courbe des lettres amenées à celles qui se peignent,

Dictant à la toile son mystérieux attrait, insaisissable énigmatique,

A la lueur de l’esprit artistique dont chemin fut sur un parcours tracé,

De la seule beauté imagée fiction sur réalité à l’artiste seul dévoilé.

 

Marie Christal

©®

L'illustration de ce texte fut peinte pas l'artiste Alari.
Lien site de l'artiste:

00:00 Écrit par Marie-Christal dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : la plume et l artiste, peinture, parours, artiste, poesie, amour |  Facebook |