20/06/2007

A l'aube de ta vie,

 

01010004 KO

 

A l’aube de ta vie qui s’écoule doucement,

 

Tu es petite fille un cadeau pour tes parents,

 

De ton sourire beauté nature, douce enfant,

 

Tu vois le temps passer il y en aura des

années.

 

Reçois ma tendresse comme une caresse,

Posée sur ta joue…

 

Souris petite fille je tracerais des sillages,

Sur ton chemin…

 

Pour que jamais tu ne t’égares,

 

À chaque lendemain,

 

Pour toi j’ôterais les clivages entraves à ta liberté,

 

Si tu me promets d’être bien sage et de le rester,

 

Au fil des années qui passent, moi je me tiendrais,

 

Sans cesse près de toi je ne te quitterais pas,

 

Sur ton sourire et tes éclats de rire je veillerais…

 

Je signerais de mon nom le grand livre de ta destinée,

 

J’y apposerais mon paraphe chaque jour qui passe,

 

Puisque ensemble nous ne formons qu’un,

 

Que nous sommes la vie écoute petite fille,

 

Je signerais comme, étant ta vie,

 

Et tu ne cesseras d’exister au-delà de l’infini.

 

Marie Christal

©®

Lillustration de ce texte à été dessinée par l'artiste Alari.

Cliquez sur l'image.

23:45 Écrit par Marie-Christal dans Plume blanche | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : enfant, peintre, art, plume blanche, vie, artiste, amour |  Facebook |

06/06/2007

Tristesse de la jeune fille,

 

Tristesse1reflet

 

Infléchie pesante déjà de tous les poids de la vie,

Emprunte de tristesse tu réfléchis longuement,

 

Non ne pleure pas petite fille,

Tu ne connais pas les plus belles histoires de la vie,

Qui surgissent lorsque tu n’en attends plus rien,

Qui viennent et se font tiennes au cœur du lendemain.

 

Penchée semblant ne plus pouvoir y croire,

Tu laisses le temps passer sur ton vague à l’âme,

 

Non ne pleure pas petite fille,

Transformée de ton propre reflet de la source de vie,

Tu vois au temps qui est passé, combien tout à changé,

Le ciel c’est éclairci de bleu pour t’ôter tout tes soucis.

 

Inclinée tu laisses la tristesse s’échapper le cœur plus léger,

Tu sens des effluves de bonheur qui viennent te redresser.

 

Oui souris à la vie petite fille,

Sublimes sont les instants ou tu es heureuse,

Le temps ne t’a conté qu’une seule histoire,

Aujourd’hui une autre vient il faut y croire.

 

Marie Christal

©®

Tableau peind par l'artiste Alari.

Cliquez sur l'image.