02/05/2007

Une étoile dans ma nuit,

 

etoile005

 

Au creux de ma nuit j’ai rêvé d’une étoile,

C’était ton visage aux grands yeux de charme,

Un mouvement dans l’air, un battement de cœur,

Une nuit avec toi…

etoil029

 

Au cœur de la nuit j’ai rêvé d’un charme,

Présent au sein d’une myriade d’étoiles,

Cœur palpitant corps frémissant…

Je n’attendais que toi.

etoil029 

De ta beauté sculpturale tu paraissais devant moi,

J’aurais voulu prolonger la nuit à l’infini,

Pour te garder éternellement à mes cotés,

Toi que j’attends depuis si longtemps…

etoil029 

Mais l’aube s’en vint, effaçant doucement la nuit,

Je restais seule dans mon grand lit te cherchant,

Cherchant en vain le sommeil qui te ramènerait,

Toi qui me disais je t’aime.

etoil029 

Une douce nuit ou m’apparut une étoile,

Un être dont mon cœur s’emplit de ses charmes,

Dont mon corps frémit encore de souvenirs,

Toi au doux prénom résonnant en mon esprit.

etoil029 

Marie Christal

©®

21:48 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : etoile, amour, poeme |  Facebook |

07/12/2006

La lueur de la petite étoile,

 

 

etoile055

 

Il y à des milliers d’années,

Il était dans le ciel, une toute petite étoile,

Elle se décida un jour à vouloir briller très fort,

Elle se mit alors à scintiller elle brillait tellement,

Qu’à elle seule elle parvint à éclairer un instant,

Toute la terre entière,

Son flux d’or illuminait tout, et dans l’océan,

Les dauphins se mirent à chanter,

Sur le sol la belle de nuit se mit à danser,

Des fleurs changèrent et offrirent leurs parfums,

A l’astre qui les avaient envoûtés,

Et la petite étoile continuait elle luisait,

Tellement qu’en se gonflant elle faillit en mourir,

Dans les cieux les anges émus l’admiraient,

C’est alors que l’archange Gabriel la désigna,

Pour être celle qui la nuit de Noël,

Guiderait les bergers jusqu'à l’enfant roi,

La petite étoile de ses efforts fût récompensée,

Elle fût celle qui aujourd’hui encore,

Lorsqu’elle apparaît,

De toute est la plus belle qui fait les cieux scintiller,

Hiver comme été la petite étoile ne mourra jamais.

Marie Christal

©®

21:04 Écrit par Marie-Christal dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : etoile, noel, plume blanche |  Facebook |

11/10/2006

Regarde l'étoile,

1amour_de_

 

Maman regarde très haut la bas l’étoile,

Laquelle trésor il y en a tant !

Mais maman regarde elle danse toute seule,

Oui je la vois c’est vrai qu’elle danse,

Elle ne file pas elle reste la.

1amour_de_ 

Dis maman qui a mis de la musique au ciel ?

Je ne sais pas trésor des anges chantent peut être !

Et si les anges chantent les étoiles dansent alors ?

Non mon amour mais je vais te conter son histoire.

1amour_de_ 

Il était une fois un petit garçon, si sage et mignon,

Il avait tant de qualités, qu’on ne pouvait que l’aimer,

Et lorsque quelque chose le tracassait,

Plutôt que de pleurer et tempêter il se retirait,

Seul dans sa chambre ou ailleurs et il priait !

1amour_de_ 

Si petit il ne pouvait que parler à Dieu de son cœur gros,

Un jour qu’il avait encore prié il dit à sa maman,

Crois tu que Jésus m’entende il ne répond jamais !

Alors dans le ciel la trinité décida d’envoyer une réponse,

 1amour_de_

A l’enfant quelque chose qui pour toujours,

Renforcerait sa foi lorsqu’il s’en souviendrait.

Dieu ordonna aux anges des chœurs célestes de chanter,

Et cette nuit s’élevait au ciel une symphonie,

Une jeune étoile ne se sentit plus de joie et se mit à danser,

Tellement qu’elle ne pouvait plus s’arrêter.

1amour_de_ 

Et lorsque le petit garçon vit l’éblouissant spectacle,

Il fût tout émerveillé, et il sut que Jésus avait répondu.

Et dans son firmament Dieu satisfait décida,

Que la petite étoile serait désormais celle de Romuald.

1amour_de_ 

Mon fils est ému, l’histoire est belle,

Dans ses yeux brille toute la voie lactée,

J’y vois des millions de petites étoiles scintiller,

Doucement il pose sa tête sur mon épaule,

1amour_de_ 

Ma main se fait douce pour lui caresser la joue,

Le silence se fait il écoute peut être les anges,

Sa tête glisse légèrement, je le saisi délicatement,

Et pose ma merveille dans son  petit lit,

1amour_de_ 

Ses yeux s’entrouvrent comme cherchant encore un mot,

Je lui dis alors que la petite étoile à mon cœur ne serait

Jamais aussi jolie que lui qu’elle n’aurait jamais

Autant de valeur qu’il n’en a dans mon cœur de maman.

1amour_de_ 

Il s’est endormit un léger sourire marque son visage,

Je sens alors une petite goutte de pluie courir sur ma joue,

Si, si c’était une goutte de pluie en l’essuyant je pensais,

1amour_de_ 

Dors mon amour sous ton étoile, car de ce lit tu es

Le joyau du paradis de mon âme, de mon cœur,

De ma vie et au-delà encore, je t’aime mon fils.

Pour l’éternité.

1amour_de_ 

Marie Christal

  ©®

 

05:41 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : amour, enfant, etoile, tendresse, berceuse, plume blanche |  Facebook |