18/10/2006

Dédicace à toutes les mamans,

Les ailes lumineuses de l’esprit,

11-gf

 

Enveloppé dans un monde de lumière,

Dans un éclat qui n’éblouit pas,

Douce chaleur d’un moment éphémère,

Larmes jetées au vent du passé,

Tendresse de l’infiniment grand,

A celui qui n’est qu’infiniment petit.

bab49[1]

 

De l’âme perdue qui se sent soudain grandir,

Ailes scintillantes de l’esprit de lumière,

Tu le maintiens à cette terre,

Guidant ses pas jusqu'à ton univers,

Tu te fais ange gardien de ses jours et nuits,

ange616

 

Tu le protèges amenant sans cesse,

Un sourire sur son visage réjouit.

Au gré de cet abri d’amour,

N’oublie pas bel ange qu’un jour,

L’enfant se devra d’être grand.

bab27[1]

 

Mais que ta présence

Lui sera toujours un secours,

Il est dit si tu ne veux souffrir aussi,

Alors ne touche point le cœur d’autrui,

Car tout le mal fait te sera mille fois rendu,

Préserves le dans ta lumière oh esprit,

10-gf

 

Referme encore tes ailes sur lui,

Afin de préserver son cœur des souffrances,

Car celui qui n’en a point reçu,

N’a nulle envie d’en saisir,

Pour donner a autrui,

Garde le au cœur pur du temps de l’innocence,

bab28[1]

 

Car il est promis merveilles,

A ceux qui dans le temps,

Auront su préserver leur âme d’enfant,

Garde le sur le chemin,

Préserve le du néfaste destin,

Et l’enfant grandit en paix,

Fera réussite de sa vie.

Oui répondit l’ange mais…

clara

Pour tout cela Dieu lui donna le premier,

De tout les anges qu’il connaîtra,

Et ce sera ce rôle que tu rempliras,

Maman.

 

 

Photo 0051

 

 

 

05%252D12%252D23%252D1

 

Marie Christal

©®

 

05/10/2006

Apparition lumineuse,

 

ang28a

 

Un instant volé au temps de ce moment,

Un battement d’ailes dans la nuit d’argent,

Un être lumineux qui paraît à mes yeux,

Ne semble pas troubler la sérénité,

De cette nuit de paix.

coeur_dor%e9_01

 

Mon cœur qui se déchaîne à n’en cesser,

Mon regard qui ne quitte plus l’être merveilleux,

Parfum d’encens qui émane tout autour de moi,

Mon être qui réclame surtout ne t’en vas pas.

coeur_dor%e9_01 

Mon corps qui trésaille, la raison m’abandonne,

Tes ailes qui se dévoilent grandes ouvertes,

Un abri de lumière qui m’accueille,

Ton regard posé sur moi, tu es Amour scintillant.

coeur_dor%e9_01 

Mon esprit qui s’éveille je te reconnais,

Tu es celui qui veille sur mes rêves dorés,

Mon amour luminescent, venant me réconforter,

Au gré de l’aube naissante pour mes yeux sécher.

coeur_dor%e9_01 

Dans toute ta perfection mon ange blanc,

Tu viens du beau pays d’Hor en m’apportant,

Un nouveau jour chaque jour, la magie de l’amour,

Mon merveilleux ange blanc de mes nuits.

coeur_dor%e9_01 

Marie Christal

©®

03:39 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : amour, merveilleux, angelisme, plume blanche |  Facebook |

25/07/2006

Mon amour à moi, dans 8langues,

 

 

 

 

 

 

Mon amour à moi,

 

Tu es le soleil de mes jours gris,

Le souffle qui réchauffe sous la pluie,

Mon sourire du matin,

Le rêve de mes nuits,

Tu es celui que mon cœur a choisi,

Pour battre au nom de l’amour,

L’ange de mes nuits,

L’homme de ma vie,

Mon amour à moi,

Tout simplement,

Je t’aime.

Marie Christal

©®

Anglais

My love with me,

You are the sun of my gray days,

the breath which heats under the rain,

My smile of the morning,

the dream of my nights,

You are that which my coeur chose,

to beat in the name of the love,

the angel of my nights,

the man of my life, My love with me,

Quite simply,

I love you.

 

Allemand

Meine Liebe an mir,

Du bist die Sonne meiner grauen Tage,

der Hauch, der unter dem Regen,

meinem Lächeln des Morgens aufwärmt der Traum meiner Nächte,

bist du jener,

den mein coeur um im Namen

der Liebe zu schlagen der Engel meiner Nächte,

der Mensch meines Lebens,

meiner Liebe an mir gewählt hat,

ganz einfach Ich liebe Dich.

 

Espagnol

Mi amor mi,

Es el sol de mis días grises,

La respiración que calefacción bajo la lluvia,

Mi sonrisa de la mañana, el sueño de mis noches,

Es el que mi coeur eligió,

Para pegar en nombre del amor,

El ángel de mis noches,

El hombre de mi vida,

Mi amor mi,

simplemente,

Te quiero.

 

Portugais

O meu amor à mim,

És o sol dos meus dias cinzentos,

A respiração que aquece sob a chuva,

o Meu sorriso da manhã, o sonho das minhas noites,

és o que meu coeur escolheu,

para bater em nome do amor,

o anjo das minhas noites,

o homem da minha vida,

O Meu amor à mim,

 muito simplesmente,

mim de o gosta.

 

Italien

Il mio amore a me,

Sei il sole dei miei giorni grigi,

Il soffio che riscalda sotto la pioggia,

Il mio sorriso della mattina,

Il sogno delle mie notti,

sei quello che il mio coeur ha scelto,

Di battere in nome dell'amore,

L’angelo delle mie notti,

L’uomo della mia vita,

Il mio amore a me,

semplicemente,

Ti amo.

 

Néerlandais

Mijn liefde,

Jij is de zon van mijn grijze dagen,

de adem die onder de regen,

Mijn glimlach van de ochtend,

de droom van mijn nachten réchauffe,

is jij die die mijn coeur,

hebben verkozen om namens de liefde te slaan,

de engel van mijn nachten,

de mens van mijn leven,

Mijn liefde, doodeenvoudig,

ik van je houden.

 

Russe,

Моя влюбленность с мной,

вы будете солнцем моих серых дней,

дыханием которое нагрюет под дождем,

моей усмешкой утра, сновидения моих ночей,

вас то которое мое coeur выбрало,

котор нужно побить in the name of влюбленность,

ангел моих ночей,

человек моей жизни,

моей влюбленности с мной,

довольно просто,

я любите вас.

 

05:56 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : plume blanche, angelisme, dedicace |  Facebook |

11/07/2006

Une prière pour les mamans,

Seigneur je voudrais faire,

Une simple prière,

Pour toutes les mamans de la terre,

Qui un jour se sont vus le cœur arraché,

Lorsque la vie leur à retirer,

Ce qu’elles avaient de plus cher,

Qui était la chair de leur chair,

Seigneur pour elles je te demande,

Parle donc à ces anges et commande,

Veilles sur elle, veilles sur elle

Elle aurait tant voulu encore veiller sur toi,

Effleure la de tes ailes,

Ouvre les très grandes pour elle,

Fais lui en un abri de lumière,

Envoie lui de ta caresse de doux baisers,

Elle qui voudrait tant encore t'embrasser,

Veilles sur elle, sur son amour,

Il est celui que tu aurais voulus qu'elle ait,

Veilles sans cesse sur elle,

Car elle ne cesse de veiller ta mémoire.

Le cœur serré de ton absence,

Veille donc bel ange,

C’est vrai que l’on ne meurt jamais,

Tant qu’il y a quelqu'un,

Pour la mémoire vénérée,

Seigneur ça vient du cœur je n’ai rien trouvé,

De plus jolis à te dire pour te prier,

Mais dans ta justice et ta bonté,

Je suis certaine que tu as écouté,

Et dans le monde volent par milliers,

Des petits anges venant réconforter,

Le cœur de leur maman éplorée.

 

Marie Christal

©®

21:03 Écrit par Marie-Christal dans Plume blanche | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : plume blanche, priere, angelisme |  Facebook |

23/06/2006

l'amour bien cultivé,

Comme le bon vin pour goûter au grand amour,

Tu en planteras la vigne, que tu arroseras chaque jour,

De joies, de peines, de douceurs et de sourires,

Tu en récolteras le fruit, et tu lui donneras vie,

 

Ensuite tu le tiendras tel le joyau de ton existence,

En le préservant au chaud de ton cœur tendre,

Chaque jour tu le goûteras et dès lors constateras,

Que l’amour est le meilleur vin que tu auras cultivé,

 

Il est devenu le millésime de tes plus belles années,

Car tu l’auras en ton âme, tellement bien préservé,

Lui offrant la plus belle place il se sera sans cesse amélioré,

Et t’offrant le meilleur de lui-même il ne cessera de t’enivrer.

 

Marie Christal

©®

03:34 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : amour, plume blanche, angelisme |  Facebook |

03/06/2006

Allégorie Angélique,

 

Sur la plaine déserte,

Soufflait une brise légère, le calme régnait

Quand soudain au loin j’entendis de petites voix,

Des enfants se trouvaient là,

Et se mirent à chanter gaiement,

Leurs chants semblaient être une allégorie céleste,

Intriguée, attirée, je m’avançais pour les rejoindre,

Mais  alors,

Que j’approchais,

Je vis cette clarté,

Et les adultes et enfants venant de toutes parts,

Il en venait d’avant, d’arrière, de gauche, de droite,

Tous étaient emprunts de cette Divine euphorie,

Ils venaient et s’assemblaient au cœur angélique,

Ils étaient de toutes races, toutes couleurs,

Mendiants et dirigeants se trouvaient tous là,

J’observais un instant cet azimut dirigé des cieux présents,

Une main saisit la mienne,

Et soudain je sus que

Cette Divine visite apportait à cette terre,

Ce qu’elle ne fut plus depuis longtemps,

La terre des hommes,

La terre des enfants,

Et,

L’allégorie céleste se trouvait là pour longtemps,

Oui très longtemps.

Marie Christal

©®

 

04:35 Écrit par Marie-Christal dans Plume blanche | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : plume blanche, spiritualite, allegorie, angelisme |  Facebook |