29/05/2007

L'envol de la destinée,

 

envol

 

Sur tes joues humides des larmes coulées,

Grimage dessiné et peint sur ton visage,

Venu d’un autre ailleurs inconnu !

 

Comme s’il venait nettoyer les souillures,

Laissées des chagrins d’amour passés,

Sur ton cœur qui pleure encore blessé,

Des mensonges faits et répétés sans arrêts.

 

Peintures festives ou le soleil semble

Vouloir ta peau traverser pour d’un rayon,

Te réchauffer et te combler de joies oubliées.

 

Te voici paraître telle une toile mordorée,

Parmi les étoiles qui scintillent dorées,

Dans un firmament mi- nuit, mi-ensoleillé.

 

Toile enchanteresse ou les dernières lueurs

Restent pour te parer de lumière.

Fut-ce un élan de tristesse ou d’allégresse ?

 

Lorsque tu ouvris tes ailes laissant jaillir

Les derniers halots du jour où tu t’engouffras,

Rayonnante tu rejoins les étoiles tout là-bas.

Marie Christal

©®

05:19 Écrit par Marie-Christal dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : destinee, grimages, envol |  Facebook |

24/05/2007

Fais ton chemin,

 

fantas12pm

 

Fais ton chemine de croix,

Le temps ne cessera jamais pour toi,

La marée chaque soir montera,

Et le vent soufflera…

fantas12pm 

Fais ton chemin de vie,

Car que tu le veuille ou non,

Il y aura toujours quatre saisons,

Et la terre tournera…

fantas12pm 

Vas vers ton destin,

Car même si tu ne l’accepte pas,

Le temps sans cesse te rattrapera,

Quoi que tu souhaites ici-bas…

fantas12pm 

Vas donc jusqu’au bout,

On ne peut échapper à rien,

De ce qui à été écrit pour nous,

Dans le grand livre du destin…

fantas12pm 

Vas vers ton amour,

Car lorsqu’il se présentera,

Si tu le laisses s’échapper de toi,

Penses que c’est peut être pour toujours…

fantas12pm 

Fais ton chemin, vas vers ton destin,

Vas donc jusqu’au bout,

Trouve l’amour en route,

Et vis ta vie à toi…

Marie Christal

©®

 

00:01 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chemin, vie, amour |  Facebook |

17/05/2007

 Amour printanier,

couple1

 

Arborescence du renouveau,

Fleurissante au dessus du ruisseau,

S’écoulant lentement, tu paraît telle une saison nouvelle,

Amour se rêvant ou se donnant sous le pommier fleuri,

Qui lentement laisse choir ses pétales blancs,

Il neige du printemps…

Amour sans faille, sans fin, qui de cœur surpris,

Allant et venant s’installant pour la vie,

Bercé à l’écrin des âmes qui s’abandonnent,

Resplendissant de jour comme nuit ou tu te donnes,

Éclats de diamants scintillants jetés aux yeux éblouis,

Cherchant à t’installer en troubadour pour la belle en fleur,

Amour présent, pesant, repoussant l’ennui,

Au courant du ruisseau jusqu'à ce que tu deviennes lui,

Oppressant de ta délicieuse présence,

Paginant  les opuscules de toutes les vies,

Sous les plumes aux poèmes enchanteurs,

Dignes d’un Roméo et de sa Juliette prometteur,

De ne jamais mourir dans le cœur que tu as choisis.

Marie Christal

©®

00:00 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : printemps, amour, coeur |  Facebook |

13/05/2007

Dédicaces aux mots tendres,

300px-A_single_white_feather_closeup

 

Gravés à ma mémoire, des mots doux et tendres,

Remplis d’énormes espoirs qui ne peuvent attendrent,

Remplissant mon esprit, et mon cœur attendrit,

Ces mots merveilleux je veux les offrir,

Aux fruits de ma passion, mon amour pour la vie,

 

Ces mots sont une histoire,

Qui recharge les cœurs d’un divin bonheur,

Remplissant précieusement chaques jours qui s’unissent,

Offrant au temps toute l’amplitude de sa grande valeur,

Je pourrais vous la raconter mais vous ne comprendriez !

 

Si de vous même ne la découvrez elle toute à votre portée,

Comme un sourire éclatant illuminant le visage de l’enfant,

Nouveau-né dans son petit berceau, lui la connait c’est vrai,

C’est en votre âme de ce temps la, qu’il faut aller la chercher,

Redécouvrir son cœur d’enfant, et s’en imprégner.

 

Gravés à ma mémoire, une bien belle histoire,

Qui ne prend jamais fin c’est l’histoire de la vie,

Du bonheur qui s’étend éternellement  jusqu'à l’infini,

Porteur de tous les espoirs, fuiant le néant et le noir !

Sous la plume blanche dédicace aux mots tendres.

 

Marie Christal

©®

00:00 Écrit par Marie-Christal dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : amour, dedicace, mots tendres, coeur |  Facebook |

07/05/2007

Mystère de la donne,

 

varia3

 

Mystère de la donne, ou même la madone ne put résister,

A tes charmes du temps passé, qui revient sans cesse,

Immortel,  inconditionnel, ne laissant pas passer

Un beau regard clair ou foncé, sans vouloir y croire.

 

bar

 

Tels Omphale et hercule  quand la belle est maîtresse,

De son Dieu effondré à ses pieds ne sachant lui résister,

Étoiles sur toile peintes au seul hommage de l’irrésistible,

Amour qui se donne au Dieu, aux anges par la femme.

raphrumor

 

Opuscules sacrés des légendes oubliées d’olympe,

Ou Dieu attiré par femme terrestre délaissant déesses,

Qui auraient aimés se venger, de celles qui les devançaient,

Lointain passé encore recherché des âmes esseulées.

bar 

Serait-t-il encore aujourd’hui femmes visitées ?

De Dieu ou ange envoyé par lui dont il est amoureux,

Femmes de poussière offrant divins plaisirs,

Au maître de l’univers.

OlymZeus

 

Qui d’un jour peut être,

Un nouvel apollon nous verrons naître,

Engravant à nos esprits les légendaires inédits,

Souscrivant à nouveau l’histoire des amours,

Les plus beaux, les plus chauds, de la bibliothèque rose.

bar 

Marie Christal

©®

00:00 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amour, dieu, olympe, apollon |  Facebook |

02/05/2007

Une étoile dans ma nuit,

 

etoile005

 

Au creux de ma nuit j’ai rêvé d’une étoile,

C’était ton visage aux grands yeux de charme,

Un mouvement dans l’air, un battement de cœur,

Une nuit avec toi…

etoil029

 

Au cœur de la nuit j’ai rêvé d’un charme,

Présent au sein d’une myriade d’étoiles,

Cœur palpitant corps frémissant…

Je n’attendais que toi.

etoil029 

De ta beauté sculpturale tu paraissais devant moi,

J’aurais voulu prolonger la nuit à l’infini,

Pour te garder éternellement à mes cotés,

Toi que j’attends depuis si longtemps…

etoil029 

Mais l’aube s’en vint, effaçant doucement la nuit,

Je restais seule dans mon grand lit te cherchant,

Cherchant en vain le sommeil qui te ramènerait,

Toi qui me disais je t’aime.

etoil029 

Une douce nuit ou m’apparut une étoile,

Un être dont mon cœur s’emplit de ses charmes,

Dont mon corps frémit encore de souvenirs,

Toi au doux prénom résonnant en mon esprit.

etoil029 

Marie Christal

©®

21:48 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : etoile, amour, poeme |  Facebook |