29/05/2007

L'envol de la destinée,

 

envol

 

Sur tes joues humides des larmes coulées,

Grimage dessiné et peint sur ton visage,

Venu d’un autre ailleurs inconnu !

 

Comme s’il venait nettoyer les souillures,

Laissées des chagrins d’amour passés,

Sur ton cœur qui pleure encore blessé,

Des mensonges faits et répétés sans arrêts.

 

Peintures festives ou le soleil semble

Vouloir ta peau traverser pour d’un rayon,

Te réchauffer et te combler de joies oubliées.

 

Te voici paraître telle une toile mordorée,

Parmi les étoiles qui scintillent dorées,

Dans un firmament mi- nuit, mi-ensoleillé.

 

Toile enchanteresse ou les dernières lueurs

Restent pour te parer de lumière.

Fut-ce un élan de tristesse ou d’allégresse ?

 

Lorsque tu ouvris tes ailes laissant jaillir

Les derniers halots du jour où tu t’engouffras,

Rayonnante tu rejoins les étoiles tout là-bas.

Marie Christal

©®

05:19 Écrit par Marie-Christal dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : destinee, grimages, envol |  Facebook |

Commentaires

C'est un très beau poème, j'aime beaucoup, bonne soirée à vous :)

Écrit par : Raton Laveur | 01/06/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.