24/02/2007

La plume du maître (1er du second tome)

Copie (2) de livre_ouvert001

 

Lorsque le nouveau maître pris place dans la maison de son prédécesseur,

Il se trouvait très désemparé, il avait tout juste la cinquantaine,

Et il se demanda s’il parviendrait un jour, à être à la hauteur,

De celui qui, avec tant de paroles sages et d’actes prestigieux,

L’avait si éminemment précédé.

Il s’assied devant la grande la grande table,

Sa main tremblait un peu lorsqu’il saisit la plume,

Et réfléchissant, il se mit à écrire ce qu’il promettait de faire,

Pour l’humanité, et, faire honneur à son prédécesseur.

Je promets par la présente,

De faire en sorte de toujours faire ce que mon âme me dictera,

Je promets le discernement du bien et du mal,

De ne faire valoir que ce qui sera de valeur spirituelle,

Et de ne point me laisser aller à la noirceur perdant les hommes à jamais.

Je promets de rendre hommage à tous ceux qui m’ont précédé,

De ne pas faire ombrage, à tout ce qui fut déjà dévoilé,

De parcourir le monde,

Afin de rendre compte, aux maîtres suprêmes, de ce qui peut encore,

Être changé, de ce que l’homme aura perdu à jamais.

Je promets de rapporter tout ce qui sera solution pour l’humanité,

Et si tant que peut se faire, de participer à sa nouvelle évolution.

Dieu me garde et me préserve de toute erreur.

Le maître su à cet instant qu’il n’était plus seul,

Déjà sur lui se déposait le regard de Dieu.

Il passa hâtivement la main dans sa jeune barbe,

Puis reprenant sa feuille avec émotion,

Il se relu, il acquiesça, et, il s’en alla.

Marie Christal

©®

Les commentaires sont fermés.