13/02/2007

Les ravages du coeur,

 

CAWO1Z8N

 

Comme un vent sauvage au cœur de l’été, toi tu apparais,

 

Dans tes yeux de braise, on peut lire la douceur qui te fait aimer,

Tu demandes tendresse, tu fais déclaration, que sur ton honneur,

Tu  es amoureux, Comme un adolescent…

Tu passes un moment bien agréable, tu laisses croire au merveilleux,

Tu fais tes ravages, tu fais tes outrages, dans un cœur aimant.

Tu sème la détresse, tu vois sans regrets, les larmes qui coulent,

De ce que tu as créé.

Tu fais tes clivages, tu mets en esclavage, tu fais un trou béant,

Au le cœur de la belle qui souffre déjà tant…

Sans regrets sans hontes tu agis en dépravé, tel un beau don juan,

Qui sait bien comment, se faire aimer…

Mais viendra le jour où ce sera ton tour, de rencontrer l’amour,

Et ce jour sera celui ou tu souffriras, le poids de la vie et de ton passé,

Sur ton dos pèsera…

De la belle tu n’auras qu’un sourire et elle s’en ira, alors tu sauras que

Le temps est passé trop vite pour toi, tu seras en larmes, tu seras sans armes,

Mais rien n’y feras, tu vas connaître à ton tour la douleur de l’amour,

Âge aidant et étant il te restera tes souvenirs du bonheur détruit,

Quand tu aurais pu à plein cœur le saisir et être heureux.

Éconduis de la vie rien à racheter, il sera trop tard, tu ne seras plus aimé.

En ton cœur les ravages te mettront en esclavage de l’amour,

Un trou béant te fera mourir lentement du mal d’être aimé.

Marie Christal

©®

05:41 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : amour |  Facebook |

Commentaires

Plume du maître ? C'est de la prétention comme pas possible de donner ce nom, vous ne pensez pas ? Dommage.

Écrit par : Contumace | 20/02/2007

Répondre à ce commentaire

Réponse Non car j'ai toujours déclaré ne pas être le maître, loin de la, ce nom à été donné de par le simple fait, que certains poèmes portent ce nom et sont dédiés aux maîtres sages disparus, c'est seulement pour cela, sinom j'aurais donné un autre nom! Alors je suis ouverte à toutes les idées!

Écrit par : Marie Christal | 20/02/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.