11/02/2007

Pour te sauver du train qui te conduit vers l'enfer,

 

heroin1x

 

T’as pas encore 15 ans et déjà tu te prends pour quelqu’un de très important.

Tu bouscules tout autour de toi, tu te sens fort auto-suffisant pas marrant,

Tu vas à la défonce dans tes veines le poison ne cesse de t’emporter,

Dans un autre monde que tu as préfabriqué au gré de ta fantaisie, facile !

T’as la gueule d’une pastèque qui semble toujours prête à exploser,

Tu te fais un rap sur lequel tu vas danser mais tout est raté, tu le sais !

Personne ne vient te chercher, c’est toi qui dois avancer comment ?

Quand tu sembles t’éveiller c’est le manque qui va te pousser,

Ta dose ! Il te la faut à tout prix, tu vas chercher menacer, dealer.

Tu es blanc, noir, ou café au lait, peu importe t’es un gosse éploré,

Que quelqu’un à brisé, d’un shoot gratuit offert rien que pour tester,

Maintenant t’es accroc ils se régalent les gros le blé va encore rentrer.

C’est à toi de le trouver, ils se soucieront pas comment tu vas faire,

Pour te le procurer, ils veulent seulement que leurs poches en soient bourrées.

T’es un mec tu vas faire n’importe quoi pour t’en procurer et leur donner,

T’es une meuf si il faut tu vas être obligée de te prostituer ils sont mac aussi.

Tu le sais dis ? T’as la tête vide, l’esprit rétrécit n’est remplis que d’héroïne,

Rien à faire il te la faut t’es trop accroc, tu sais plus t’en passer,

T’es prêt à tuer pour du blé, ou trainer tes fesses sur le trottoir, t’as plus d’idées,

Tu ne peux pas travailler t’as rien appris de la vie c’est la drogue qui te conduit,

Tu t’es éconduis tu dis que t’as plus de famille qu’ils t’ont abandonnés,

Mais tu sais que ce n’est pas vrai, c’est toi qui les à lâchés laisser tombés,

Tu n’es plus la pour voir ton père, ta mère qui ne cessent de pleurer,

Craignant chaque jour de voir la police débarquer pour leurs annoncer,

Que t’es partis pour toujours qu’a la morgue ils peuvent aller,

Récupérer ton corps overdose, massacré par la poisse dont tu t’es piqué.

Tu te sens vidé tu te demande pourquoi tu es né, t’as tout oublié,

Tu ne te laisse pas une chance, si tu ne saisis pas la main qui se tend vers toi,

Tu sais qu’il y en a qui veulent t’aider, te faire soigner être clean désintoxiqué,

Il suffit de vouloir et de savoir qu’il ne faudra jamais replonger !

Tes emmerdes c’est toi qui te les créent pourtant on peut encore t’aider,

Il suffit que tu le veuille et que tu accepte de tout lâcher tu peux si tu veux !

Alors ta vie elle pourrait râper sans que sur la digue tu viennes t’échouer,

Comme un bateau neuf qui sur la mauvaise vague n’a pas pu flotter à couler !

Il y à toujours quelqu’un pour te tendre la main les brèches on peut les colmater,

Tu retrouveras ta famille, tes amis, si tu te rappelles encore ou sont les vrais.

Ne crois pas au désespoir sinon tu ne pourras que broyer du noir,

Regardes autour de toi le monde n’as pas cessé d’exister, il y a toujours

Quelqu’un tout près de toi, il te suffit de parler et tout peut commencer,

Tu pourras regarder le monde bien en face et dire ca y est je suis sortis de la,

De ce train qui m’emmenait vers l’enfer assuré !

Dis qu’est ce que ça te coute d’essayer ? Rien à perdre tout à gagner !

T’es qu’un gosse tu t’es laissé entrainer, n’ai pas peur de parler on va t’écouter,

Tu vas te noyer on te jette une bouée il suffit de dire je ne veux pas mourir !

Alors tu feras un constat quand tu t’apercevras que seulement la,

Ta vie va commencer oui la vraie car celle la elle ne trompe pas,

C’est toi qui à été trompé ! Pleures pas aller viens on t’aime tu sais ?

Marie Christal

©®

01:53 Écrit par Marie-Christal | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : drogue, rap, enfer |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.