19/12/2006

Petit frédéric,

art_rose

 

ynoe342

 

A toi Frédéric,

 

Un poème inachevé comme ta vie tu sais,

Un bout de papier froissé,

Une rose qui déjà va faner,

Un mur de sang maculé,

Des cœurs arrachés,

Des yeux qui ne cessent de pleurer,

Une famille qui t’aimait

Mais toi le cœur trop torturé !

Tu as décidé de t’en aller.

De partir tout là-bas,

Ou la souffrance n’existe pas !

Je me souviens en ce temps la,

Nous étions encore des enfants,

Je n’avais que dix ans de plus que toi,

Pourtant je t’aimais tant…

Tu me tendais ta petite main,

Et nous faisions le chemin,

Qui nous menait tout la haut là-bas,

Nous arrivions chez nos grands parents,

C’était les fêtes de fin d’année,

Ou les enfants étaient rois,

Des tables emplies de sucreries,

Ou sourires et rires se mélangeaient.

Mais le temps qui est passé,

N’a jamais cessé de te torturer,

Enfant fragile déjà tu étais,

Et je vois que rien n’avait changé,

Oh Frédéric petit cousin de cœur,

Petit cousin de sang que tu as laissé s’échappé.

Petit dernier d’une grande famille,

Que je me plaisais à te cajoler,

Pas besoin de montrer aux grands,

Ils parlaient tous entre eux,

Moi je te voyais comme,

Un petit frère que je désirais !

Je ne saurais jamais

Pourquoi ce fut aujourd’hui,

Que subitement tu as craqué,

Et décidé de tout plaquer,

Je n’aurais plus jamais,

La chance de pouvoir te revoir,

Je n’aurais que regrets,

Et souvenirs bien gravés !

Oh petit Frédéric,

Petit cousin de cœur,

Petit cousin de sang que tu as donné !

Moi je reste bouche bée,

Je ne sais vraiment pas quoi te dire,

Alors voila…

J’ai décidé de te l’écrire.

Un poème inachevé comme ta vie,

Trop vite passée

Une feuille chiffonnée,

Une plume qui est tombée,

Une rose déposée qui se fane déjà !

ynoe342

 

Marie Christal

©®

A mon cousin bien aimé, Frédéric tragiquement décédé ce

Lundi 18 Décembre 2006 dans sa 36 année.

04:05 Écrit par Marie-Christal dans Amour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : adieu, amour, deces |  Facebook |

Commentaires

Point facile d'arriver sur ton blog..mais à force de ténacité j'y arrive. C'est un bel hommage que tu as rendu à ton cousin trop tôt disparu. A bientôt. Bizz

Écrit par : jicé | 19/12/2006

Répondre à ce commentaire

bonjour ma douce Marie, Galère pour ouvrir ton blog mais en insistant j'y arrive mais dur dur.
Joli poème dont je resens bien l'état d'esprit.
Malgré mes douleurs persistantes des bras je ne peux m’empêcher
De repasser pour te souhaiter un bon et joyeux Noël en famille je présume
Soyez heureux
De tout cœur mille bisous étoilés.
COCO !
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO ! | 20/12/2006

Répondre à ce commentaire

C'est très... émouvant, Marie, ce texte dédié à ton cousin, il m'a vraiment très ému et je te comprends très bien.
Je sais que ce n'est pas facile de dire quelque chose lorsque de tels drames surviennent !
Je te souhaite beaucoup de courage, Marie, et c'est très bien d'en parler ici, dans ta petite île de douceurs !
Je te fais de gros bisous,
Jean-Paul.

Écrit par : Jean-Paul | 21/12/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.