10/12/2006

Pensez avant,

 

bonne%5Fjourn%C3%A9e%5F13

 

Au delà des souffrances indigents de la vie,

Quelle est cette sentence, que vous n’avez pas

comprise,

Aller de l’avant vous aviez oubliés,

Chercher assistance vous étiez trop fiers pour demander.

Vous êtes chargés d’un vécu qui vous a courbé,

Vous cherchez de bien vaines espérances sans bouger,

Vous vous demandez pourquoi, cela n’arrive qu’a moi ?

Mais vous ne faîtes jamais le bon pas.

Vous ne voulez plus de votre devoir, fané par le temps,

Vous conservez la mémoire pour vos gémissements,

Ce n’est jamais le temps d’abandonné l’espoir,

Si vous saviez tout peut encore arriver le bon coté est caché.

Ne faites pas de votre histoire une à dormir de bout,

Il y a encore espoir pour ne plus être à genoux,

Veuillez vous relever marcher droit devant vous,

Recommencez il vous reste encore beaucoup d’années.

Oubliez les rebus de tout ce passé,

A quarante ans on peut encore y arriver !

A soixante ans ce n’est pas le moment de s’arrêter.

Ne gaspillez jamais le temps qu’il vous est donné,

De trop se lamenter on le laisse filer,

Et puis viendra le jour, ou le point sera fait,

Votre temps sera épuisé plus rien à recommencer,

Ce n’est pas dans la tombe que vous pourrez penser.

Marie Christal

©®

06:47 Écrit par Marie-Christal dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : temps, vie, plume blanche |  Facebook |

Commentaires

Le temps passe tellement vite qu'il faut le vivre à fond. Je te souhaite une bonne semaine. Bises

Écrit par : jicé | 10/12/2006

Répondre à ce commentaire

Vos poèmes sont d'une telle beauté.. Je tenais à vous laisser un petit mot, après avoir lu ce dernier, qui me semble si vrai, si profond et si percutant.. Je suis arrivée par hasard sur votre site, et en suis toute "retournée".
Un univers bien particulier.. un univers qui me plaît énormément. Bravo pour ce magnifique site.
Je reviendrai certainement faire un tour par ici..
A bientôt. Melancholia

Écrit par : melancholia | 26/07/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.