05/12/2006

Du royaume féérique,

 

 

je-veille-sur-toi-fee

 

Dans sa main elle tenait le monde,

Doucement elle l’ouvrit pour libérer,

Ce monde qui devint enchanté,

Des milliers de lueurs vinrent scintiller,

Laissant apparaître les anges et fées,

Elle en était la dame couronnée,

Apparaissant de son pays d’Hor.

Dans sa main elle tenait le monde,

C’était un monde ensoleillé,

Il brillait de toute sa pureté,

Il exaltait de sa vraie bonté,

Elle le ramenait à la terre,

Dans un pieux sentiment de Divinité,

Du merveilleux pays d’Hor,

Les anges et les fées le parcouraient,

Chantant une allègre symphonie,

Le bonheur s’y trouvait,

Elle y replaça toute vie,

Dans sa main elle tenait le monde,

Un monde qui avait été rebaptisé,

Il s’appelait pays enchanté,

Au règne de la paix.

Marie Christal

©®

05:22 Écrit par Marie-Christal dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paix, monde, feerie, plume blanche |  Facebook |

Commentaires

Kikou! Tu nous manques douce Marie à moi et mon petit Ange.
En ce jeudi tempête dans ma Vendée je te souhaite une agréable fin de semaine
Avec des gros bisous

http://cedricangel.skynetblogs.be

COCO !


Écrit par : COCO ! | 07/12/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.