10/11/2006

Solitude de l'enfant souffrant dans la nuit,

 

Romuald

 

 

 

 

Pesante, écrasante solitude de l’enfant qui ne dors pas,

Un gémissement de lassitude, je viens ne t’en fais pas,

Doucement je tire ta couette pour te couvrir, chéri,

Je sais que cette toux dérange mais tu vas guérir oui,

De mon âme comme une prière je fredonne,

Un chant presque un appel pour mon petit bonhomme,

Au céleste marchand de sable, qui t’a oublié,

Dans tes yeux je vois un peu de désespoir,

Face au mal qui te soumet à si dure épreuve,

Toi qui n’avais rien demandé que le droit d’aller

A l’école et de pouvoir jouer !

Ne pleure pas mon amour tu sais je vais bien te soigner,

Dans tes yeux qui picotent poussière d’étoiles

Sont arrivées, mais je ne cesse de fredonner,

Jusqu'à ce que tu sois dans les bras de Morphée,

Ta petite main dans la mienne je reste à tes cotés,

Ferme tes beaux grands yeux bleus mon enfant,

Va au pays merveilleux des rêves tendres,

Je t’accompagne jusqu’au bout de la nuit

Je reste auprès de toi mon doux chéri,

Dors mon petit tu n’es plus seul maman est la,

Jusqu’a l’aube pour que tu dorme elle restera,

Assise tout prés de toi elle verra tes sourires,

Lorsque tu seras au pays merveilleux,

Des songes d’enfants où ne peuvent plus entrer les grands,

Je me contenterais de te veiller, et t’observer,

Du mieux que je peux je chasserais la maladie,

Vilaine épidémie, de coqueluche ravivée,

Pourtant tu étais vacciné, je n’ai pas bien compris,

Mais je reste à coté de ton petit lit, jusqu'à demain !

Dors mon petit prince dors, il est faible mon effort,

Mais si c’est ce qui peut t’aider, chaque nuit

Auprès de toi je resterais petit bonhomme,

Je garde ta main dans la mienne, tu ne bouges pas,

Tu es entré dans le sommeil,

Seigneur quelle joie !

Dors mon petit prince dors,

Moi je resterais à tes cotés tant que tu le souhaiteras !

Marie Christal

©®

 

05:02 Écrit par Marie-Christal dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : berceuse, maladie, enfant, tendresse, coeur de maman |  Facebook |

Commentaires

Comment vas tu? comme c'est beau et touchant l'amour d'une maman au coeur aussi grand que le tien douce Marie.
Un petit tour de blogs ce matin pour te dire bon week-end et bonne semaine
Toujours en attendant d’aller mieux.
« Adieu majesté chez moi et « J’ai oublié de te dire »
Chez mon Cédric c’est comme tu veux
Bisous de la semaine tendres et doux
http://www.en2006.com/r.php?i=cedricangel

COCO !


Écrit par : COCO ! | 10/11/2006

Répondre à ce commentaire

QUE DE DOUCEUR et d'amour dans ce superbe texte ! merci . excellent week a toi marie . bisous . yepa

Écrit par : YEPA | 10/11/2006

Répondre à ce commentaire

COUCOU TITE MARIE Quel merveilleux texte plein de tendresse !! Si tu le désires je t"offre le champagne chez moi ! 10000 bisous doux

Écrit par : CORINNE | 11/11/2006

Répondre à ce commentaire

Quel merveilleux texte ...

Beaucoup d'émotion en le lisant.

Merci à toi pour ce beau moment.

Amicalement

Écrit par : Mary | 12/11/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.