20/09/2006

Histoire le petit grain de sable,

 

 

 

 

Il était une fois un petit grain de sable,

 Seul enfouis très loin dans l’obscurité d’un rebord de rocher,

Il était si seul et s’ennuyait tellement,

 Qu’il pensa un jour,

 Se fossiliser au rocher en lui donnant sa vie.

 C’est alors qu’il aperçu au loin un rayon de lumière,

 et le petit grain de sable se mit à l’appeler de toutes ses forces,

 Lumière je t’en prie approches toi par ici,

 Éclaires moi et dis moi qui je suis s’il te plait ?

 La lumière s’approcha et éclaira le petit grain de sable

 Qui alors lui demanda,

 Qui donc est tu ?

 La lumière répondit mon nom est Je Suis Celui Qui Est,

Mais qu’est ce que cela veut dire demanda le petit grain de sable,

Cela veut dire Dieu rétorqua la lumière !

 À ce nom le petit grain de sable

Compris sur le champ qu’il devait le plus grand respect,

Et il demanda mon Dieu qui donc suis-je

 Pour être si seul ainsi dans le noir ?

Dieu répondit mais tu es un petit grain de sable qui n’a rien à faire ici,

Crois tu en moi demanda Dieu ?

Oh oui répondit le petit grain de sable.

Bien alors je vais t’envoyer parmis les tiens,

 Non pas sur une plage, mais dans le désert,

Où tu iras avec tes frères

 Consolider un chemin parcouru par les humains.

Le petit grain de sable accepta toutes les conditions imposées par Dieu,

 Et se vit aussitôt soulever par un vent de brise,

 Qui l’emmena dans le désert,

 Et, pour le récompenser de sa foi,

 Dieu le fit briller si fort, qu’il devint pépite d’or.

 A son arrivée,

 Il fut surprit du nombre de petits grains de sable

 Que contenait le désert,

 Et très vite il s’aperçut

Qu’il en était le plus beau par son éclat et sa splendeur !

Dés lors il oublia rapidement Dieu et les promesses qu’il lui avait faites,

 Il s’échappa du chemin qui non consolidé devint mouvant,

Et il riait de voir les humains s’enfoncer dedans.

Un jour il vit des yeux s’approcher de lui,

 Et une main humaine se saisit de la pépite,

Et le petit grain de sable fut emmené,

 Travaillé, et enchâssé dans une parure,

 Qui faisait de lui un bijou qu’une femme portait autour du coup,

 Il ne se plaisait pas la, il était seul et prisonnier.

Il eu beau crier appeler Dieu rien n’y fit,

 Alors dans ce désarroi le petit grain de sable redevint ce qu’il était,

 Triste et sans éclat,

 Ayant perdu sa beauté,

Il fut jeté dans un coffre ou nul ne se soucia plus de lui,

 Il y faisait noir et froid,

 Et le petit grain de sable regrettait amèrement le soleil étincelant du désert,

 Mais rien n’y faisait il restait prisonnier.

Il resta la très longtemps cherchant en vain toutes sortes de solutions,

 Et lorsqu’il fut au plus grand désespoir,

 Il se souvint alors de Dieu,

 Et de toutes les promesses qu’il lui avait faites.

Le petit grain de sable à ces souvenirs fut tout dépité,

 Et dans un effort ultime s’adressa à Dieu en ces termes.

Mon Dieu tu m’as sortis du rocher,

 Tu m’as fais connaître les miens et par-dessus tout,

 Tu m’as donné l’éclat suprême,

 Et moi, je me suis soustrais à toutes mes promesses,

 Allant jusqu'à t’oublier,

Oh mon Dieu comme je regrettes,

 Elle est bien juste cette punition,

 Et le petite grain de sable sanglotant s’endormit.

Tout à coup il fut éveillé par une lumière étincelante,

Dieu lui parla en ces termes,

Tu as sus atteindre mon cœur en mettant la vérité à ton esprit,

 Je te permets de t’en aller,

Non pas dans le désert,

 Mais tu feras tes preuves sur une plage,

Tu ne seras plus pépite d’or mais tu prendras la couleur blanche,

 

 

Et, pour récompenser ta foi je te ferais prospère jusqu'à ce que la plage entière,

Soit recouverte de grains de sable  blanc !

 Et à nouveau un vent de brise ôta le petit grain de sable

 De sa double prison et l’emmena.

Ce fut ainsi que le petit grain de sable prospéra

Jusqu’à ce que la plage entière fût blanche,

 Il prenait grand plaisir avec les autres à combler les trous,

 Pour qu’aucun humain ne tombe,

 Il consolidait en riant les châteaux de sable des enfants,

Il était si heureux, qu’il remerciait sans cesse Dieu.

Un jour Dieu revint et dit au petit grain de sable,

Tu as accomplis tout ce que j’attendais de toi,

Toutes les promesses que tu m’avais faites tu les as tenues,

 Aujourd’hui je viens t’annoncer que tu peux retourner dans le désert !

 Et le petit grain de sable répondit mon Dieu si tel est ton désir je t’obéirais,

 Mais je regretterais toujours cette plage.

 Dieu répondit à son tour, je savais qu’ici tu aimerais rester alors restes donc,

 Et continues d’accomplir ce dont pourquoi tu es fait et fut créé,

 Le petit grain de sable ravi remercia profondément Dieu.

Le petit grain de sable avait choisi son chemin,

Et son destin s’appelait bonheur.

Et vous ?

Avez-vous choisis votre chemin ?

Marie Christal

©®

 

04:59 Écrit par Marie-Christal dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : histoire, enfants, adultes, plume blanche, spiritualite |  Facebook |

Commentaires

merci bonjour chere marie
que c'est beau tout cela.
moi je ne sais pas encore ou je vais .je prie je supplie et mes épines et peines sont toujour là hélas .
j'attend j'attend et j'éspere que dieu viendras ouvrir sont coeur
pour écouté toutes les peines qui y a dans le mien..
la vie est un combat de chaque jour
un jour je decouverais une plage remplie de sable blanc.. et je serais un petit petit... grain de sable blanc
merci la petite mady

Écrit par : mady | 20/09/2006

Répondre à ce commentaire

TRES BEAU marie , je pense que pour atteindre le bonheur nul besoin de briller mais d'etre heureux parmi les siens . bises amicales tres douce journee . yepa

Écrit par : YEPA | 20/09/2006

Répondre à ce commentaire

bonsoir toi! oui il y a bien longtemps que j'avais choisi et aujourd'hui je l'ai enfin trouvé.
merci pour cette belle lecture.
Voici un nouveau jeudi comme quoi le temps passe très vite.
Je te le souhaite comme tu le désires et qu’il soit bonne journée pour toi.
Amour précieux bijou chez moi et poème offert par DANNY chez « Cédric »
Je reviendrai, à bientôt !

http://www.en2006.com/r.php?i=cedricangel

BISOUS DOUX POUR TOI !
COCO !

Écrit par : COCO ! | 20/09/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.