25/06/2006

C'était demain,

 

C’était demain, la terre tournait encore,

Mais il n’y avait plus d’hommes,

Pour la provoquer et déjà elle s’apaisait,

C’était demain, la terre verdoyait,

Dans l’équilibre d’un monde ou les âmes

Purifiées s’en viennent virevoltés,

Sentinelle gardes bien ce monde sanctifié,

Ou le passé devient le présent de l’avenir,

Les hommes se sont retirés dans leur monde,

Qui déséquilibré ne vit plus de terre ronde,

C’était demain le pays des fils d’Hor,

Sentinelle vigilante fait enfouir les cerbères,

Jusqu’au fond des enfers afin que ne soit troublé,

Le monde sanctifié aux couleurs d’or orangé,

Ou la dame couronnée s’est endormie,

Dans les draps satinés d’où perle la rosée,

C’était demain et tout était changé,

C’était demain et tout était rangé,

Aux pouvoirs de l’esprit qui puit un instant,

S’échapper pour visiter le pays des fils d’Hor.

Marie Christal

©®

 

 

20:17 Écrit par Marie-Christal dans Plume blanche | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : plume blanche, espoir, sensualite |  Facebook |

Commentaires

coucouuuuuuuuuu Merci pour ton passage chez moi, je te remercie pour ton p'tit mot...et tu as raison c'est vrai que j'en souffre encore..même si personne ne le voit, car je ne montre rien.

En tout cas tu as toi, un merveilleux blog, rempli de poème magique...je te rajoute a mes liens, enfin si ca t'embetes pas evidemment.

revient viteeeeeeee et aussi voilà un 5/5.

Écrit par : ptitange1974 | 26/06/2006

Répondre à ce commentaire

Coucou ! Un petit passage pour te souhaiter une agréable semaine .
On est si bien chez toi je reviendrai j'ai des baisers pour toi si tu veux.
bisous de COCO !

Écrit par : COCO! | 26/06/2006

Répondre à ce commentaire

Des demains meilleurs ... Ceux qui parfumeront même, les plus odorantes fleurs
Voilà un monde auquel on aspire
Déjà dressons, la liste pour nous y inscrire ...
Très amicalement.
Jean-Pierre
NB : merci pour ton adorable commentaire sur mon blog : lefou

Écrit par : L'enthousiaste | 26/06/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.