15/05/2006

Tragique fin,

                                             Affres de leurs vies,

Mets sans goût,

Que d’hommes sans pouvoirs,

Se les donnants tous,

Régissent en barbares,

Les sages se sont retirés,

Les prophètes s’en sont allés,

Les anges gardiens sont effondres,

Il n’y aura de victoire,

Qu’aux armes destructrices,

Si un vent de sagesse ne vient,

Redonner un peu de bon sens,

Ceux qui en trop fait vont se cacher,

Tels des criminels,

Ayant répandus leurs supplices,

Laissant derrière eux un vent de haine,

Comme un virus qui se répand,

Tuer encore beaucoup de gens,

Puis ils crieront au ciel,

Mais nulle réponse ne leurs parviendra,

Et dans la noirceur de leur âme,

Ils tomberont enfin,

Et avec elles se consumeront dans le néant.

Marie Christal

©®

04:26 Écrit par Marie-Christal | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Marie-Christal, Espérons qu'un vent de sagesse viendra souffler un peu sur notre humanité ou sinon.... Mais, la sagesse de nos jours est-elle encore envisageable ou est-ce déjà devenu une utopie ?
Je te souhaite une bonne journée
Bisous
Chris

Écrit par : Chris | 15/05/2006

Répondre à ce commentaire

Woaw!! Chapeau bas pour ce texte...noir mais néanmoins merveilleusement bien écrit.je te souhaite une trés bonne semaine!

Bisous poétiques!!

Écrit par : Nat | 15/05/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.