08/05/2006

Au creu de la nuit,

Au creux de la nuit, le sommeil ne vient pas avec l’ennui,

Quand soudain de ta plus pure lueur, tu m’apparais,

Tu n’es pas un leurre, tu ouvres tes ailes de lumières,

Qui sont caresses sur ma peau, divin tu es tel,

Qui m’est revenu chassant la torpeur nocturne,

Etre de suprême Divine essence,

Tu places en moi l’émoi, de cette nuit ardente,

Tu m’enveloppes de ta douceur, de ta tendresse,

Ton amour est pur devant Dieu,

Dans ton superbe habit de lumière,

Tes ailes blanches et dorées déployées,

Tu écartes les ténèbres laissant place à ta clarté,

Des milliers d’étoiles pour notre amour furent créées,

Mon corps aspire à tes caresses que tu me donnes,

Jusqu’au petit matin ou je rayonne encore de toi,

Mon merveilleux ange blanc de la nuit.

Marie Christal

©®

08:40 Écrit par Marie-Christal | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Magnifique Trés beau texte empreint ...de tellement de choses ...et l'image et le montage magnifique ....Bisous mon amie .

Écrit par : Baggins | 08/05/2006

Répondre à ce commentaire

la dame aux multiples visages je crois connaitre cette dame; du moins, pas tout à fait elle, une dame qui lui ressemble et préfère l'éclat des diamants à la virginité des anges;mais j'aime aussi cette version, plus absolue, plus exigeante.

Écrit par : epicure | 09/05/2006

Répondre à ce commentaire

très beau texte tu as plus de chance que moi : tu as un ange blanc et moi, une nuit blanche ! c'est trop injuste lol !
bonne nuit à savourer avec ton ange blanc !
amitiés

Écrit par : nanar | 11/05/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.