03/05/2006

l'histoire des sources maudites et maléfiques,

Deux petits villages se côtoyait a, à peine deux kilomètres de distances,

Dans ces deux villages on retrouvait les choses presque identiques,

De belles grandes maisons, des habitants joyeux, des enfants heureux,

Un jour le maire de l’un des villages invita le second pour une noce,

Il leurs fut servis des plats somptueux de nourriture, de bêtes bien grasse,

Du vin et une eau si claire que les invités furent enchantés, et ils demandèrent,

Dites nous voisins, d’où vous vient cette eau si claire et pure ?

Le maire répondit à ses ôtes qu’il s’agissait de l’eau de la source du village !

Le repas se termina et la journée également, après avoir remercier leurs ôtes,

Tous les habitants du village voisins retournèrent chez eux.

Sans mot dire cette nuit la ils se couchèrent mais dans leur esprits,

La jalousie avait déjà fait surface.

Le lendemain le maire rassembla les habitants de son village et demanda ?

Qui peut me dire pourquoi nos voisins possèdent des vaches qui donnent

Beaucoup de lait, des cochons gras, des légumes deux fois plus gros que les nôtres,

Et cette splendide source dont l’eau est si pure et si fraîche ?

Un vieux sage tenta de lui répondre !

Leur terre est meilleure donc tout ce qu’ils cultivent leurs apportent l’essentiel aux besoins de la vie,

Si l’eau est plus claire c’est qu’elle n’est pas chargée des éléments manquants comme chez nous !

Nos terres sont plus arides, notre bétail moins gras, nos légumes sont bien pauvres et le seigneur,

Dans sa grande bonté, a compensé en nous donnant une eau chargée de tous les éléments,

Qui nous maintiennent en bonne santé !

Mais ni le maire ni les habitants ne voulurent croire le vieil homme qu’il traitèrent de vieux fou,

Et le vieux sage se tu.

Le village décida de prier Dieu afin qu’il leurs donnent une source pure, ils prièrent longtemps,

Si longtemps qu’ils finirent par se lasser et lâcher une mauvaise parole, ce fut le maire qui dit !

Dieu ou diable peu importe mais qu’on nous donnent cette source !

A ces mots le démon ne se fit pas prier plus longtemps, et, prenant l’apparence d’un ange,

Apparut aux infidèles sous apparence de bonté et leurs demanda !

Que désirez-vous donc pour avoir autant priés ?

Nous voulons une source claire comme nos voisins.

Bien répondit l’ange du mal mais afin que l’on ne découvre pas son identité il se fit bon d’apparence,

Et tint aux villageois les mêmes propos que le vieux sage !

Ceux-ci ne voulurent rien entendre et dirent nous voulons comme nos voisins, une source d’eau claire et cristalline,

Nous en avons assez de boirent cette eau de notre source, on dirait de la boue !

L’ange du mal se préparait à son méchant tour et dit aux villageois,

Je vais diviser votre source en trois, dans l’une vous aurez cette eau habituelle que vous avez toujours connue,

Dans la seconde j’y placerais de l’eau pure et fraîche comme vous la désirez !

Et, pour vous avoir fait attendre dans la troisième j’y placerais un breuvage qui même s’il est amer,

Vous fera tourner la tête de bien être ! Toutefois l’ange du mal craignant la colère de Dieu, dit aux hommes,

Deux verres par jour  pour les hommes, un seul pour les femmes, et interdiction formelle d’en donner aux enfants.

Ce qui fut dit, fut immédiatement accomplit et les trois sources coulèrent le maire demanda !

Quelle est cette liqueur amère que tu nous donnes ? L’ange du mal répondit appelle la absinthe.

Les hommes burent de l’eau claire réjouit, ils décidèrent d’aller goûter l’absinthe, c’était amer vrai mais elle donnait de bons effets, ils n’écoutant que leur plaisir et pas les conseils, ils burent jusqu'à saturation, seuls les enfants n’y avaient pas touchés.

Malades empoisonnés, bien vite ils regrettèrent d’y avoir toucher, mais lorsqu’ils voulurent se purifier à la source claire,

Un véritable ange de Dieu leur apparut et tint ses propos !

Hommes de peu de foi, le père vous avait donné ce qu’il y avait de mieux pour vous, mais la jalousie sur vos voisins,

Et la convoitise vous ont perdus à tout jamais !

L’ange divin fit aussitôt disparaître les deux sources maudites afin que soient protégés les cœurs et âmes purs des enfants,

Qui eux conservèrent la joie de vivre.

Mais les adultes honteux, sous l’emprise de leurs fausses croyances n’eurent plus jamais la joie de vivre,

Car eux-mêmes étaient devenus amers.

Marie Christal

©®

03:38 Écrit par Marie-Christal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

J'ai adoré ce texte !!

Merci à toi pour ces délicieux instants de lecture.

Amicalement.

Mary

Écrit par : Mary | 03/05/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.