21/04/2006

Petit bonhomme courage,

Tu as les yeux qui se remplissent de larmes,

De toutes tes forces tu te bats contre le mal,

Tu voudrais ne rien montrer,

Toi qui ne te plains jamais,

Je voudrais trouver les beaux mots à te dire,

Je désire tellement te voir sourire,

Je ferais n’importe quoi devant ton courage,

Je sais c’est temporaire et pas trop grave,

Mais la souffrance ne devrait pas exister,

Quand on à tout juste l’âge d’apprendre l’alphabet,

Petit bonhomme courage

Tu es un exemple pour les grands,

Eux qui se plaignent tout le temps,

Pourtant je t’assure que parfois ils ne souffrent pas,

Sinon de leurs propres erreurs et ignorance,

Je cherche des mots contre les maux,

S’il y en a je les crierais bien haut pour toi,

Petit bonhomme courage

Tu ne souhaites qu’être sage tu gardes le silence,

Et moi si impuissante face à ta souffrance,

Je sens mon cœur de maman qui demande grâce,

Pour que demain soit meilleur qu’aujourd’hui,

Je fabrique une prière, je me trompe et dis tout à l’envers,

Voici soudain que jaillit un grand éclat de rire,

Tu tousses, tu souffres, mais tu n’y penses plus,

Je n’ai pas trouvé les mots qui guérissent,

Mais ceux qui te font oublier pour un instant,

Qu’une pneumonie fait mal chez un enfant,

Petit bonhomme courage

Doux joyau de ma tendresse tu m’offres une caresse,

Un baiser sur la joue, merci d’exister d’être la,

Merci d’être mon fils à moi…

Marie Christal

©®

21:50 Écrit par Marie-Christal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

La maman que je suis est très émue en te lisant...

Pas tolérable, je sais de voir souffrir nos petits anges !

Mille bisous de tendresse à lui et à toi.

Mary

Écrit par : Mary | 22/04/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.