15/04/2006

Divinement envahie,

Je me sens soudain envahie,

Par des éléments inédits,

Des effluves d’un parfum sublime et aphrodisiaque,

Le bruit du silence,

Les ailes d’un ange aux resplendissants vêtements blancs,

Je me sens épanouie, dans cette douce nuit,

 

Mon être tout entier frémit,

Dans l’attente que tu viennes déposer sur mon corps enchanté,

Ton exquis parfum encensé,

Soumission extrême à l’être suprême,

Que je reçois d’un vrai cadeau du ciel,

 

Mon bel ange de la nuit,

Tu resplendis pure merveille,

Je suis envahie d’un plaisir inouï

Que tu me donnes, je vis dans l’attente de la prochaine nuit,

Rêvant à ces instants magiques, d’une jouissance infinie,

 

Mon bel ange de la nuit,

Je reste sous le charme de tes effluves,

Parfumées  de fleurs et d’encens aphrodisiaque,

Que pour moi tu as laissé bel ange blanc de la nuit,

 

Je suis envahie du désir de toi,

Désir qui se prolonge encore au delà du plaisir,

Du plus merveilleux ange de mes nuits.

Marie Christal

©®

15:12 Écrit par Marie-Christal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... Nuits éclaboussées d'ambre, nuits de saphir
A se deviner en courbes, en creux, et se dire,
Deux corps enlacés au souffle du vent qui passe,
Se laissent bouscouler de longues bourrasques,
Frissons contre caresses, plaisir contre baisers,
A demi-mots dans le silence étoilé, enfin s'aimer...

Écrit par : Marie | 15/04/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.