30/03/2006

Douce rose éclose,

Douce rose éclose un matin de juillet,

De quelle divine essence est tu donc faite

De quel ange la main bénie vint te donner vie,

Pour que chaque jour tu m’enivres de ce parfum sacré,

A l’odeur exalté

Que tu laisses dans le sillage d’une douce brise sauvage,

Quelle est ta quintessence pour que tu laisses gravée en ma mémoire,

Ton doux souvenir émargeant encore de ton tendre parfum si

Subtil et si fort,

 

Douce rose éclose un matin de juillet,

Quand je suis passée à tes cotés,

Je fus submergée de cette douce senteur,

Emanent de ton cœur doré,

Et,

De tes pétales au toucher velouté,

 

Douce rose éclose un matin de juillet,

Je suis restée un instant auprès de toi,

M’imprégnant jusqu'à totale sensation de ressourcement,

Par ton essence à la divine quintessence,

Me laissant dans le silence de cette absorption jusqu’à saturation,

 

Douce rose éclose ce matin de juillet,

Tu as créé dans mon esprit,

Un ravissement qui s’est imprimé à jamais en moi,

Douce rose éclose en ce matin de juillet.

Marie Christal

©®

23:03 Écrit par Marie-Christal | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.